Son histoire

David BOUYER découvre le monde en 1969. Une scolarité le dépose aux rives des études comptables et informatiques. C'est un penseur timide et réservé, ou sa zone de confort demeure son imagination face à l'agitation qui l'entoure. Passionné très tôt par le cinéma, il réalise que c'est un rêve inaccessible. En effet, ses parents lui montrent une autre voie, celle du fonctionnariat. Il laisse donc derrière lui ses ébauches d'écritures, ses dessins, ses espoirs

Dans la Police des chemins de fer, il va atteindre des responsabilités jusqu'à diriger des hommes. Mais on lui fait entendre violemment que son indépendance et ses idées dénormalisées apparaissent contraires à la matrice sociétale. Ne pouvant supporter l'iniquité qu'il vit et celle des autres, il se décide à écrire son premier ouvrage pour dénoncer les injustices d'un dogme qui contraint les personnes à paraître et non être.

La page tournée, il s'oriente dans des études de droit pour devenir détective privé. Il aspire à se rendre plus utile dans le mouvement qu'anciennement sclérosé dans un bureau. Après avoir créé son entreprise, il cherche à se rendre au-delà de ses investigations en apportant du soutien auprès de ses clients en détresse psychologique, concomitamment avec des formations en psychologie clinique et analytique en concepts jungiens.

Il obtiendra le titre de Psychopraticien


En parallèle, happé par son passé personnel qui le rattrape, il s'évertue pour trouver de l'aide et se sortir d'une victimisation aux instincts anthropophagiques. Ces études en psychiatrie lui permettent d'accepter sa part d'ombre et de se révéler sans crainte du jugement. Cette épreuve va faire aboutir son second ouvrage, une biographie. Il choisira un nom de plume pour se protéger du clan familial.
 
Après s'être affranchi de l'emprise parentale, le désir d'entreprendre des études en cinématographie se dresse comme une évidence. Elle se fera au Québec. C'est désormais sur ce nouveau rivage qu'il jette l'ancre en tant que scénariste et réalisateur. Il reprend sa casquette d'enfance patinée par le poids des décennies, et publie un troisième ouvrage sur des poèmes en alexandrins sur un fond d'histoire insolite.

Un roman policier (site éditeurvoit le jour en 2021, des projets scénaristiques et cinématographiques assurent ses prochains objectifs. Il souhaite adapter son second livre au cinéma en un long métrage sous forme Biopic. Sans but moralisateur, mais pour éveiller les consciences d'un sujet qui perdure depuis des millénaires et tout aussi destructeur qu'une guerre. 

Ce qu'il connaît de la misère humaine lui fait dire qu'avoir mal est inévitable, mais que souffrir est une option. Il affirme que les solutions sont toujours en nous. Nous sommes tous des êtres de lumière illimités, c'est à nous d'en prendre conscience et de placer dans ce monde encore plus d'amour.
chevalet-huile.jpg

Ouvrages

La SUGE

dans l'ombre de la SNCF

2011

Biographie 2015

Pyromane de têtes calcinées

2019

Racines à l'orange

2021

Panzer Plot

2022

2011 Des lignes qui dénoncent un système déshumanisé

Fonctionnaire, c'est la sécurité de l'emploi et synonyme d'avantages. Certes, mais le prix de la liberté se trouve au seuil des larmes et de la solitude

2015 Quand l'abréaction annihile la victimisation

Des traumatismes, c'est en prendre conscience pour les comprendre, les accepter et vivre avec. C'est la prix de la libération

2019 Troubadour des temps modernes ou retour aux sources du passé

Des mots qui pèsent et des phrases qui riment, seulement pour le plaisir du cœur qui sait écouter

2021 Une épopée sanglante pour sortir de l'expérience de Milgram 

Un policier prisonnier d'un univers totalitariste et qui découvre dans son enquête des secrets machiavéliques

2022 Trop tard...le lecteur est déjà piégé dans cette folie

Une histoire à la frontière de la fantasy et du fantastique, excentrique, vagabonde, inquiétante.